top of page
Rechercher

Boostez vos collaborateurs et vous même pour 2024.

Et si vos objectifs pour 2024:


· Se déclinaient autrement qu'en chiffres, taux de transformation et croissance

· N'étaient pas que le résultat du toujours plus, guidé par votre striatum (lire le dernier Bouquins (éditeur) de Sébastien BOHLER)

· Pouvaient être guidés par votre cortex préfrontal pour dessiner la manière et la méthode de faire "bien" en accompagnant

· Définissaient les formations indispensables pour vos équipes en 2024


Le numérique et les écrans ont suffisamment envahi nos vies et nos organisations pour que chacun s'interroge sur son rapport à ces outils.

Indispensables pour exister, utiles à condition de savoir les utiliser, nos compagnons digitaux ont participé à un gain de temps dans nos vies.


Mais que faisons nous de ce temps gagné?


Le sentiment de ne plus avoir de temps est réel, le manque d'attention et de concentration est permanent. Notre mémoire se transforme, on ne cherche plus à retenir une information car nous pouvons y accéder en un clic.


L’employeur a la responsabilité de faire appliquer le droit à la déconnexion. Il est primordial pour une entreprise dans laquelle le télétravail est instauré de mener une politique qui accompagne le salarié dans son autonomisation sans pour autant l’inciter à en faire toujours plus. Pour autant, cette déconnexion de l'entreprise n'est pas forcément une déconnexion de l'objet : le pro et le perso s’entrechoquent sur le même support.


Alors quelles solutions s'offrent à nous ?


  1. Ne rien faire et ignorer la situation

  2. Interdire ou contraindre

  3. Informer et former sur l'usage raisonné du numérique pour :

    • Participer au changement dans un monde réel

    • Favoriser les véritables échanges dans l'intérêt de tous


Et vous, quel est votre choix?


Pour mettre en œuvre la solution 3 CLIQUEZ ICI




37 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page